Conduire à une seule main : risques et dangers 

De nombreux conducteurs osent conduire avec une seule main tout en laissant l’autre pour des tâches autres que la conduite.

Chaque année, 1,35 million de personnes au total perdent la vie dans des accidents de la circulation dans le monde, selon les données de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Ce sont des chiffres dramatiques dans une réalité qui change : notre façon de nous déplacer, la digitalisation, les nouveaux systèmes d’aide à la conduite (ADAS), les évolutions réglementaires pour faire face à la nouvelle mobilité personnelle… Face à tout cela, la formation routière a de grands enjeux et défis à relever.

Éducation routière : Pourquoi est-il important de conduire avec les deux mains sur le volant ?  

Nombreux sont les conducteurs qui osent conduire d’une seule main tout en laissant l’autre pour des tâches autres que la conduite, comme tenir un téléphone portable (ce qui est totalement interdit) ou tenir une cigarette.

Il faut rappeler que le conducteur est tenu de maintenir sa propre liberté de mouvement, le champ de vision nécessaire et une attention permanente à la conduite pour garantir sa propre sécurité, celle du reste des occupants du véhicule et celle des autres usagers de la rue. Ne pas avoir les deux mains sur le volant peut signifier ne pas réagir à temps à certains imprévus. Et c’est que la précision dans la conduite est perdue. Il est beaucoup plus difficile de doubler, de changer de direction… Au contraire, avec une seule main, des invasions de voies ou d’accotements attenants se produisent généralement.

Conduire d’une seule main signifie plus de temps de manœuvre dans toutes les situations. De plus, il rend impossible la déviation du véhicule en cas de perte de contrôle, provoquant un effet de dérapage et/ou de perte de contrôle du véhicule et de sa plateforme dans le cas de la conduite d’un véhicule avec remorque.

En fait, un chapitre entier est consacré à l’éducation et à la formation des conducteurs en France. De même, en Europe, la directive sur le permis de conduire va être mise à jour. Une occasion de mettre à jour tout ce qui touche à la formation sur route en Europe.

Conseils pour une bonne conduite 

Évitez les tentations. Pour cela, il est préférable de laisser tous les appareils électroniques non indispensables et ceux qui le sont, comme le GPS, parfaitement programmés, déconnectés avant de démarrer le véhicule et de laisser hors de portée tout objet qui pourrait être une distraction.

Si vous arrêtez inconsciemment de tenir le volant à deux mains, il est important de corriger votre posture pour plus de sécurité dès que vous vous en apercevez.

Les mains doivent être posées sur le volant, en le tenant fermement mais sans tension, les bras légèrement fléchis.

Il est important d’atteindre toutes les commandes du véhicule. Vous pouvez garder une main sur le volant pour changer de vitesse, mettre les essuie-glaces ou allumer les phares. Ce sont des actions qui ne durent qu’un instant. Immédiatement après, placez à nouveau les deux mains sur le volant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.