GR 20 Corse : 5 choses à savoir pour vivre une expérience unique

Le sentier de Grande Randonnée 20 est le nom complet du dénommé GR 20. Il est particulièrement réputé en Europe pour être l’un des itinéraires pédestres les plus difficiles et exigeant aussi bien physiquement que mentalement.

Ce parcours de randonnée traverse toute la Corse du Nord-Ouest au Sud-Est ; de Calenzana à Conca. Il peut se réaliser uniquement à pied en 16 jours environ (une étape par jour) et s’adresse aux vrais amateurs de trekking alpins. Pour vous essayer à cette aventure authentique au cœur du territoire Corse, il y a cinq choses à savoir :

1. La partie Nord : étapes et temps de parcours

Le GR 20 Nord est la partie la plus exigeante du tracé qui passe sur les chemins de transhumances les plus hauts de Corse. L’étape 4 réclame de bonnes capacités physiques pour parcourir les plus de 1200 mètres de dénivelés positifs et les 1050 mètres de dénivelés négatifs qu’il faut avaler en une journée. Toutefois, le décor est tout simplement spectaculaire et chaque pas est récompensé par des vues imprenables sur toute la Corse.

  1. Village de Calenzana – Refuge d’Ortu di u Piobbu : 10,9 kilomètres, 6h30 à pied.
  2. Refuge d’Ortu di u Piobbu – Refuge de Carrozzu : 6,1 kilomètres, 7 heures de marche.
  3. Refuge de Carrozzu – Refuge d’Asco Stagnu : 4,1 kilomètres, 6h10 de marche.
  4. Refuge d’Asco Stagnu – Refuge de Tighjettu : 5,8 kilomètres, 6 heures de marche.
  5. Refuge de Tighjettu – Refuge de Ciottulu di i Mori : 7,8 kilomètres, 4 heures de marche.
  6. Refuge de Ciottulu di i Mori – Refuge de Manganu : 22,7 kilomètres, 8 heures de marche.
  7. Refuge de Manganu – Refuge de Pietra Piana : 8,5 kilomètres, 6h30 de marche.
  8. Refuge de Pietra Piana – Refuge de l’Onda : 8,9 kilomètres, 4h30 de marche.
  9. Refuge de l’Onda – Village de Vizzavona : 10 kilomètres, 6 heures de marche.

2. La partie Sud : étapes et durée du circuit

Le GR20 Sud est une section un peu plus roulante que le sentier qui se présente au Nord dans des reliefs complexes et des pierriers incessants. Des communes de Vizzavona (au centre) à Conca (l’arrivée au Sud), les étapes sont également moins nombreuses, ce qui permet aux randonneurs d’effectuer un circuit plus abordable.

  1. Village de Vizzavona – Bergeries de Capannelle : 15 kilomètres, 5h15 de marche.
  2. Bergeries de Capannelle – Refuge de Prati : 16,6 kilomètres, 6h10 de marche.
  3. Refuge de Prati – Refuge d’Usciolu : 10,7 kilomètres, 6h30 de marche.
  4. Refuge d’Usciolu – Refuge d’Asinau : 15 kilomètres, 8h40 de marche.
  5. Refuge d’Asinau – Refuge de Paliri : 9 kilomètres, 7 heures de marche.
  6. Refuge de Paliri – Village de Conca : 12,4 kilomètres, 5 heures de marche.

3. Les refuges et bergeries où dormir

La plupart des étapes individuelles commencent et se terminent dans des refuges, généralement situés sur les flancs de montagne ou dans les vallées adjacentes en ce qui concerne les bergeries. Ces refuges qui se trouvent sur le GR 20 sont gérés par le Parc Naturel Régional de Corse. Ils ont une capacité moyenne qui peut varier de 15 à un maximum de trente lits. Toutefois, il y a également la possibilité de dormir en tente aux abords du refuge. Certaines sont déjà montées et équipées ce qui permet de prendre place rapidement pour une nuit de sommeil réparatrice. Pour ceux qui veulent réaliser l’aventure en totale autonomie, les emplacements libres sont à votre disposition et permettent de profiter du confort des douches et des repas du refuge.

Fin juin et début septembre sont les deux meilleures périodes pour vous élancer sur le GR 20. Tous les refuges sont ouverts, il ne fait pas trop chaud et les randonneurs sont moins nombreux qu’en Juillet et Août. En Hiver, le sentier est fermé et prend plutôt la forme d’Alta Strada qui est une voie skiable du GR20 réservé aux alpinistes expérimentés.

4. Le niveau de difficulté

De par la longueur et les caractéristiques de certaines étapes (qui se déroulent en altitude et qui comportent quelques ascensions difficiles à franchir), le GR 20 est un itinéraire très difficile, adapté avant tout à des randonneurs très expérimentés. Les étapes sont souvent escarpées et demandent de redoubler d’efforts aussi bien mentalement que physiquement pour relever ce défi qui connaît de nombreux abandons chaque année.

Pour un GR 20 réussi, veillez bien vous entrainer, peser votre sac à dos et ne pas excéder un poids de charge de 12 kg pour une femme et de 15 pour un homme.

5. Comment s’y rendre ?

Calenzana est le point de départ historique du GR 20. Le petit village situé en haute Corse se trouve à quelques encablures de Calvi, l’un des principaux ports où accostent les ferries pour la Corse. Pour s’y rendre, il suffit d’emprunter la T30 et la D151 en suivant les panneaux pour Calenzana ; le trajet en voiture dure une vingtaine de minutes.

Si vous préférez établir ce challenge sportif dans le sens Sud – Nord, il est tout à fait possible d’atterrir à Figari ou d’accoster en ferry à Porto-Vecchio pour rejoindre le village de Conca qui se trouve à quelques kilomètres.