5 conseils pour savoir dire non au travail

L’activité professionnelle est pour beaucoup source d’épanouissement, sinon le cadre rythmant le quotidien.Il arrive parfois que les journées soient chamboulées par des imprévus, faisant empiéter le boulot sur le temps de loisir, et de la vie privée. Souvent, la cause de cet empiètement est bien distinct : vous n’arrivez pas à dire non lorsque vous êtes au travail.Ce n’est pas irrémédiable, mais cela demande un certain labeur. Pour vous aider dans votre démarche, nous avons réuni 5 conseils qui pourraient vous faciliter la tâche.

Se détacher de son travail

Plus facile à dire qu’à faire, certes. Parfois, il faut savoir être raisonnable, et c’est aussi valable dans votre rapport au travail.
Etre investit dans son activité est tout à fait louable, cela dit, c’est en prenant les choses trop à cœur que vous aurez plus de difficulté à dire non.
Il faut savoir prendre du recul sur votre besogne, garder une certaine distance pour éviter de vous livrer corps et âme. Gardez en tête que la clé est l’équilibre, surtout au travail, alors dire non s’impose parfois.

Fixez des limites

Une des méthodes les plus pertinentes pour apprendre à dire non, c’est de vous imposer des limites dans votre travail et son environnement.
Prenons un exemple: il est déjà 17h00, vous terminez à 17H30, vous avez prévu de sortir avec votre conjoint(es) en sortant du bureau.
Soudain, votre supérieur arrive et vous demande de rester une heure de plus. L’empiètement sur votre vie privée est une limite que vous ne voulez pas dépasser, alors vous arrivez à dire non.
Ce sont en fait des barrières pour cadrer votre travail, et s’y tenir vous permettra d’imposer votre volonté.

Travaillez la confiance en soi

Vous l’avez sûrement déjà entendu bien souvent, mais le fait est là : un manque de confiance en soi est une des raisons les plus récurrentes d’échec dans notre contexte.
L’exercice est difficile, mais le jeu en vaut la chandelle. Plus vous aurez confiance en vous, plus aisément vous imposerez votre volonté.
L’avantage, c’est qu’il y a une multitude de façon d’engranger de la confiance : c’est une expérience assez personnelle.
Explorez vos passions et découvrez de nouvelles choses, l’expérience est source de confiance.

S’habituer à parler en public

C’est là un exercice très intéressant. L’éloquence est un avantage majeur pour savoir dire non sans culpabiliser. Et encore une fois, ce n’est qu’une affaire de travail. Lorsque vous êtes avec vos amis, votre famille, etc… Intervenez dans les débats.
Peu importe que vous fassiez l’unanimité avec votre logique, le plus important, c’est de vous entrainer à parler en public, à tenir un argument, le développer avec fluidité.
Bien que parfois vous n’ayez pas à vous justifier de donner une réponse négative au travail, s’attarder sur cet aspect vous permettra de ne pas plier face à une éventuelle insistance de votre supérieur.

Ne pas se poser trop de questions

C’est peut-être le conseil le plus simple et le plus efficace que nous pouvons vous donner. Si vous voulez instinctivement dire non au travail, écoutez votre instinct, vous ne serez jamais plus convaincant qu’en restant naturel.
Si vous ne vous posez pas de questions, alors vous n’aurez plus aucune réticence, vous saurez dire non sans culpabiliser, sans avoir de remords ni d’inquiétudes. Il faut savoir préserver ses intérêts !

Bien entendu, tous ses conseils sont à appliquer à votre manière, en gardant en tête qu’aucune de ces astuces ne doit remplacer une méthode personnelle. Mais vous avez là quelques axes sur lesquelles commencer votre apprentissage.